Comment organiser votre mariage en pleine pandémie de COVID-19 ?

Comment organiser votre mariage en pleine pandémie de COVID-19 ?

Depuis le mardi 17 mars à 12 h, en raison d’une épidémie mondiale de COVID-19, la France est entrée en confinement. À la suite des écoliers, c’est le pays tout entier qui s’est arrêté, ses entrepreneurs avec lui.

Ainsi, au fil des annonces gouvernementales, la grande majorité des commerces, bâtiments administratifs, lieux culturels et entreprises, a vu son activité se réduire jusqu’à complètement s’arrêter.

C’est notre cas. C’est le cas de l’industrie du mariage toute entière. Pierre angulaire de ce secteur, le wedding planner chargé d’organiser célébrations et rassemblements familiaux, est directement concerné, la distanciation sociale prononcée lui interdisant toute activité.

Ainsi, on pourrait le croire fini tant il se trouve actuellement désœuvré. Il n’en est rien. Si le secteur du mariage est en difficulté, faire appel à un wedding planner professionnel reste, envers et contre tout, un gage de sérénité pour les futurs mariés

L’industrie du mariage en difficulté


Célébrer un mariage, c’est avant tout réunir deux familles et de nombreux amis autour d’une fête empreinte d’amour et de sincérité, la plus mémorable possible. Ainsi, dès les premières limitations de rassemblement prononcées à la fin du mois de février, des inquiétudes se sont révélées quant aux modalités d’organisation. Le confinement était lancé, ralentissant puis stoppant de façon nette et pour une durée inconnue, les célébrations.

C’est encore le cas aujourd’hui. Dans leur immense majorité, les professionnels du mariage sont à l’arrêt, jonglant entre projets reportés — quand ils ne sont pas annulés — et besoins de trésorerie, qu’il s’agisse de se rémunérer ou de rémunérer leurs prestataires.

De nombreux mariages repoussés et des métiers fragilisés

Selon l’Insee, un peu moins de 230 000 mariages sont célébrés en France chaque année, pour un chiffre d’affaires de plusieurs milliards d’euros. Pourtant, la moitié au moins pourrait être reportée vers la fin de l’année 2020, la saison printemps/été 2021 et même, sur l’année 2022.

Ces renvois représentent un véritable défi tant au niveau logistique que financier, et ce, pour plusieurs raisons.

  • Le casse-tête des changements de date

Déplacer un rendez-vous n’est jamais simple. Aussi, quand il s’agit d’en modifier plusieurs à la fois, lesquels ont des répercussions sur plusieurs entreprises et des dizaines d’autres engagements, la tâche vire à la véritable gageure.

  • 2020 pourrait rapidement et pour de nombreux prestataires (traiteur, décorateur, fleuriste, DJ, musiciens…) se transformer en année blanche dans la mesure où la saison des mariages n’avait pas encore commencé.
  • Un report massif des cérémonies risque de créer un embouteillage inédit en 2021 et l’impossibilité de prendre de nouveaux engagements sans les reporter à une date plus ou moins lointaine.
  • Les wedding planners comme les officiers d’état civil pourraient devoir gérer une année double en 2021 et mettre en place de nouveaux créneaux en faisant appel à des prestataires plus nombreux afin de satisfaire la demande.
  • Différer la majorité des unions prévues en 2020 vers 2021 ou même 2022 pourrait entraîner l’apparition de nombreux conflits — dates, disponibilités, lieux… — et donc, réclamer la mise en place d’une gestion habile et rigoureuse par des professionnels du mariage.
  • La comptabilité — déjà compliquée pour les professionnels du secteur par l’arrêt total de leur activité en 2020 — n’en serait que plus complexe pour tous les intervenants, en raison des acomptes déjà versés, du coût des prestataires…

Des futurs mariés inquiets

Si l’impact de la pandémie est fort chez les professionnels, les dommages collatéraux causés par le COVID-19 sont également importants pour les futurs mariés. Inquiets, les jeunes couples sont aujourd’hui nombreux à se demander quand ils pourront s’unir, mais aussi finalement, si l’époque est adaptée aux festivités.

Des incertitudes fortes pourront pousser certains conjoints à économiser. En effet, le virus aura pu avoir un impact économique sur leur vie professionnelle et leur budget familial, ils pourront craindre une seconde vague de contaminations et de nouveaux confinements. Aussi, préféreront-ils peut-être reporter leur union à une date ultérieure.

Cependant, les prétendants au mariage seront également nombreux à rester confiants malgré des conditions d’organisation inédites

Les prochaines saisons de mariages, embouteillées

Organisation d'un mariage pendant la pandémie Covid19

Malgré tout, il semble logique — c’est le cas après toute période d’inquiétude ou de stress — que les couples soient nombreux à souhaiter se marier. En effet, après cette longue période d’enfermement, d’éloignement et de difficultés, le mariage devrait d’autant plus être vu comme un événement heureux, propice aux retrouvailles et à l’échange de bons vœux.

Le marché pourrait ainsi connaître un boom et peut-être même renouer avec ses performances des années 2000, où les 300 000 unions par an étaient presque atteintes.

Un optimisme à toute épreuve

De toute évidence, les amoureux ne cesseront pas de s’aimer. Aussi, devraient-ils être particulièrement nombreux à prendre le chemin des mairies et des églises dans les prochains mois.

Il est également envisageable que, portés par la liesse générale amplifiée par des semaines et même des mois de séparation pour certains, des mariages imprévus et impromptus s’organisent. Possiblement, les officiers d’état civil tout comme les organisateurs de mariages pourraient, à la suite d’une année creuse, affronter l’effervescence d’une double saison.

Des retrouvailles célébrées

Les nouveaux couples, stoppés dans leur élan en étant séparés physiquement par la barrière du COVID-19, souhaiteront donner un goût particulier à leurs retrouvailles. Il n’est donc pas impossible que des demandes en mariage spontanées voient le jour ici et là. 

De leur côté, les couples déjà installés pourront avoir envie de consolider et d’officialiser leur union tandis que l’idée ou l’occasion ne s’était peut-être pas encore présentée.

Une prévoyance accrue

Le confinement et la pandémie en cours auront sans doute un effet complémentaire, celui d’une prise de conscience. Là où la prévoyance, la rédaction d’un testament et la protection — juridique — des proches et des biens sont habituellement reportées au titre des sujets délicats à aborder, il n’est pas exclu qu’ils prennent prochainement tout leur sens.

Ainsi, ancrer sa vie personnelle et protéger sa famille peut passer par la célébration d’un mariage en bonne et due forme, là où, plus tôt, le Pacs ou l’union libre suffisaient.

Un traumatisme à contrer

Il faut également considérer les effets psychologiques du confinement, de l’enfermement et de l’éloignement. Chez certaines personnes, ils pourraient créer un traumatisme. C’est notamment le cas en Chine ou dans d’autres pays contaminés plus tôt que la France par le COVID-19.

Si certains ont besoin d’une aide extérieure, d’autres trouveront la leur dans l’organisation et la célébration d’événements heureux tels que l’annonce d’un enfant à venir ou celle d’un prochain mariage.

L’appui d’un Wedding Planner professionnel pour rassurer

Organisation d'un mariage pendant la pandémie Covid19

Organiser un mariage n’est pas une mince affaire. Il s’agit de penser à tout et de ne rien laisser au hasard afin que le jour J, soit le plus beau jour de la nouvelle vie des jeunes mariés.

Bien entendu, vous pouvez choisir de vous occuper de tout. Les mariages DIY sont toujours populaires. Mais, et cela se vérifie tout spécialement en ce moment, en cas de difficulté, de désistement ou de problème dans l’organisation — retard de livraison, faillite d’un fournisseur, intempérie… — il est rassurant et surtout salutaire, de pouvoir compter sur un professionnel.

En tant qu’expert, le wedding planner gère de bout en bout l’ensemble des aspects relatifs à l’organisation d’un mariage :

  • conseiller les futurs mariés et les accompagner dans leur choix,
  • établir un plan de cérémonie unique à partir des souhaits de chaque couple,
  • sélectionner et coordonner les prestataires décorateurs, musiciens, photographe, traiteur, etc,
  • mettre en place un planning millimétré des préparatifs et du jour J,
  • gérer l’événement sur le plan comptable, administratif et logistique,
  • s’acquitter de la mission de chef de cérémonie et bien plus encore en fonction des besoins.

Pour vous, Wed’Love met en place un véritable accompagnement sur mesure au gré de prestations de qualité, que vous n’auriez peut-être pas osé imaginer.

Le wedding planner, un gage de sécurité 

Soucieux de votre bien-être et de votre bonheur, le wedding planner est là pour vous, vous accompagne, vous épaule, répond à vos questions et imagine le futur avec vous. Son large champ d’action et ses compétences multiples, lui permettent de se tenir à vos côtés depuis l’organisation des fiançailles jusqu’à celle du voyage de noces, sans en omettre le moindre aspect.

Vous n’avez qu’un seul interlocuteur, Wed’Love, qui se charge de tout pour vous.

À ce titre et à plus forte raison en cette période incertaine, faire appel à un entrepreneur compétent et reconnu, constitue un véritable avantage, lequel vous permet d’imaginer plus sereinement l’organisation de votre union.

En 2021, nous assurerons pour vous, deux saisons de mariage au lieu d’une. Ainsi, nous permettrons à tous nos futurs mariés de voir se dérouler la cérémonie de leurs rêves comme prévu, bien que décalée dans le temps.

Aussi, créer une « taxe covid » ou augmenter les tarifs de nos prestations n’est pas la solution.

À la place, nous ferons preuve d’une présence accrue, d’une conscience professionnelle renforcée et d’un dévouement total à vos côtés, afin de vous aider de la meilleure façon, à préparer tous les prochains événements heureux de votre vie.

 

Pauline, Rédactrice

 

Crédits photos :

Photo by Photos by Lanty on Unsplash

Photo by Samantha Gades on Unsplash

Photo by Clem Onojeghuo on Unsplash

 

 

Thèmes :Wedding Planner en région PACA, Wedding Planner Provence, Wedding Planner professionnel, Covid-19

keyboard_arrow_up